[Other] Tentative de destruction du Meeple Orange

Publié le par Varkarg

Et voici venir un article en mode coup de poing pas content fâché tout rouge ! Ou alors c'est juste une vision réaliste de notre monde de consommation, je ne sais pas.

En route Francis !

Sache, jeune Jarl, qu’en mai, il y a beaucoup de ponts (4 jours c’est presque un aqueduc !). Donc pour le pont du premier mai 2014, moi et ma troupe d’ami(e)s, décidons d’aller rendre visite à un de nos amis, parti en terre Alsacienne pour du boulot (SG pour ne pas la citer). Bref après 5h de route, du trololo dans la voiture et autre choses, le début de week-end se déroule bien, un mélange efficace entre bières locales, jeux de société, restauration pas équilibrée et boules quies (car trois personnes sur six ronflent en mode train de l’ex urss).

Pourtant, mon couple d’amis en présence désire depuis quelques temps avoir un début de ludothèque, alléché depuis des années par ma ludocollection tip top moumoute (mais sûrement pas aussi impressionnante que plein de personnes, je le confesse).

Étant (malheureusement) dans la région parisienne, je vais faire mes courses dans une boutique forte sympathique, le bazar du bizarre dans le val de marne. Néanmoins mes amis crèchent loin de cette boutique, donc ils devront passer par le net je pense. Sauf que mon ami de Strasbourg rappelle à ma bonne mémoire que la ville de Strasbourg comprend la boutique du grand meeple orange, Philibert. Parfait donc, ils vont pouvoir aller raquer leur argent, et moi découvrir, ce qui pour beaucoup, reste une sorte de Mecque/temple/lieu de culte ludique.

Après quelques stations de tram, un peu de marche et 5 ampoules (merci les converses en cuir !), nous voici arrivés à la boutique. C’est le samedi, c’est blindé de monde, et de plus, l’éditeur Superlude est présent pour la démonstration de son deuxième jeu, la nuit du grand poulpe, le jeu préféré des japonais fans de tentacles fuck. Bref.

Le choix est assez intéressant, évidemment, plus axé sur les nouveautés, mais il est possible de trouver des trucs un peu plus vieux (Les châteaux de bourgogne ou encore Peloponnes par exemple).

Les rayons sont organisés par grand thème ou par éditeur, donc une grosse partie avec des jeux Edge (qui me donne souvent une grosse montée de sang dans mon entre jambe) par exemple, ou de jeux d’ambiance, ou encore une partie jeux de figurine (X-wing, Warhammer, ou encore Eden). Bref c’est du tout bon, pas de soucis. Quelques « philiboyz » comme ils aiment bien s’appeler conseillent avec tact et amour les jeux qui vont bien. Ne peux pas vous dire s’ils sont doués ou pas, pas réussi à en choper un pour mon couple d’amis, donc j’ai dû faire mon marchand de tapis (mais avec ma culture ludique ça allait). Pas évident pour un achat de premier jeu, surtout quand on ne sait pas ce qu’on recherche, ou plutôt très vaguement.

Le monsieur (au cul pourri je précise) voulait un petit jeu rapide de type « de salope » et un autre jeu, plus gros avec de la gestion. Pour le jeu rapide, « Spring Fever » me semblait être un bon choix (je précise qu’il ne voulait pas un jeu que je possède déjà, pour pas faire de doublette), et plusieurs parties le soir me rassurent dans mon choix, il est ravi. Joie, bonheur, érection et étreinte du panda donc !! Pour le gros jeu, il se lance sur Planet Steam, motivé par le système boursier de l’achat/vente de ressources. Du coup, j’ai un peu le seum car il m’intéressait mais tant mieux, économie inside, hihi.

C’est un peu 36 15 my life là non Francis ?

En effet, pourtant voici venir le moment qui fâche, car il est présent. Je veux bien comprendre que les philiboyz soient dépassés par le monde, mais je dois bien me mettre à la place des gens qui souhaitent avoir un renseignement. Le temps d’attente était tout simplement hardcore, à la limite de l’inacceptable (je me base sur des random gens, car entre deux explications je zieutais la boutique et le peuple). Mais à la rigueur, je peux comprendre et pardonner donc pour moi, ça va. D’autres, non.

Donc Francis ?

Le passage en caisse ? Pas de bonjour, pas de regard, limite on nous prend pour des cons. Je veux bien comprendre que le travail en caisse c’est l’horreur (c’était, et c’est toujours ma hantise la caisse, c’est juste l’horreur), mais il faut garder la pêche, et être présentable. Si les gens en caisse tirent la tronche, je suis sûr que d’autres personnes (au chômage j’entends) bien plus motivées et souriantes seront dispo pour prendre leurs places ! Ils ne sont même pas jouasses d’avoir un travail, j’hallucine !

Après je veux bien croire que c’était peut-être pas leur journée, mauvaise nouvelle, décès, ou trop de monde, fatigue ou je ne sais quoi, mais Merde ! Quand tu vas au boulot, tu laisses toutes tes emmerdes à l’entrée du magasin, point barre. Le monsieur de superlude (et les autres mais je prends ce gars-là car c’est pile poil le jour où je suis présent) assure sur facebook que les gens de la boutique sont top et tout mais je reste très sceptique.

Il faudra également dire à la boutique de baisser la puissance de la clim, qui devait être réglée sur « enfer » (du moins les étages ou il ne neige pas) car la chaleur était juste à tourner de l’œil. Mon ami local, a dû rester dehors, car la chaleur était tout simplement intenable pour lui, et moi-même comme le reste du peuple, j’ai fait tomber le manteau. Ce magasin ne pense pas au petit/gros geek. Moi je suis un grand geek maigre mais j’ai décédé, alors un gros … aie aie.

Bref, je suis assez déçu de ce voyage, même si mes ami(e)s ont trouvé le bonheur ludique. Je préfère ma boutique dans le val de marne quand même (bazar powa !!!). Pour Philibert, les prix restent corrects, le choix est bon sans non plus être aussi fo que la légende le dit. Bref, si je dois y retourner, je ne prendrai rien. Mes ami(e)s, peut être … ou pas.

Aujourd'hui je crache un peu sur Philibert.

Aujourd'hui je crache un peu sur Philibert.

Commenter cet article

safer001 05/05/2014 21:34

Heureux hasard ou pas (facebook étant un moyen sûr de rallier 500 Km en moins de 2s) Je suis heureux de voir ce petit ‘soutient’ à l’une des seules boutiques pouvant disposer d’un tel étalage de jeux de plateaux, bric à brac, jeux de cartes et autres choses inutiles (et donc par la même occasion : indispensable) à cette communauté de joueurs que nous sommes.

Comme, un hasard ne se fait jamais seul, je recevais donc quelques amis (5 pour être dans une précision plus proche de la réalité) et donc, amateurs de jeux, joueurs plutôt avertis et satisfait, je les accompagne dans l’antre Strasbourgeois des joueurs : Philibert . Le 94 ayant leur bazar du bizarre, le 67 possède lui aussi son royaume.

Généralement, je ne casse pas du sucre gratuitement sur le dos, je préfère ne pas revenir, mais quand on n’a pas le choix et qu’internet ne résout pas forcément tous les problèmes, faut bien se rendre en boutique et faire affaire… Malheureusement, c’est entre une antipathie prononcée, et une méconnaissance des articles en rayon, qu’on se retrouve, un article en main, devant un dilemme :
‘ils ont l’article, mais mérite t’il qu’on l’achète ici’.
En plus d’avoir aucune réponse à donner lors qu’on demande une comparaison entre un deck bleu-rouge et noir-bleu (Magic biensur^^), on se retrouve le plus souvent dans le cas de figure ‘chut et passe à la caisse’ plutôt qu’un ‘vous êtes sur d’acheté cela, pourtant d’après vos dire, cela ne correspondant pas vraiment à vos attentes, néanmoins celui-ci, moins cher, devrais convenir’.
Par contre, quand on dit qu’on repassera plus tard avec des potes, tout de suite des € se dessinent sur leurs yeux.
C’est malheureux mais cela reflète un problème récurant. Après, on ne peut pas avoir de l’argent partout. LE choix d’avoir un vendeur compétant ou celui de mettre 40°C en thermostat, est plutôt facile ici (PS : un porte-manteau ne serait pas du lux et pourrait permettre aux vendeurs, de parfaire leurs skill voleurs en prenant directement votre bourses dans votre cotte de maille laisser près de vos cheveux à l’entré).
Alors un conseil. Descendez le tram vers les arcades. Pas très loin du fleuriste, vers la fabrique artisanale de bretzel, rendez vous dans une boutique qui privilégie la qualité à la quantité et qui possède de quoi faire jouer des joueurs. Vous m’y trouverez surement.
GL & HF