[Jv] Betrayer, indiens, fantômes et tapas.

Publié le par Varkarg

Oui Mais avec un gros MAIS. Je m’explique, asseyez-vous les enfants car voici venir

Betrayer.

Sache jeune drosophile, que c’est un jeu vidéo pc (steam je précise) par des anciens du studio FEAR.

Cool, un jeu pour salir son slip donc Francis ?

En effet ! De plus, c’est avec un thème et environnement rare qu’ils déboulent les petiots. Un univers très peu exploité donc (la colonisation des usa), avec pour base de l’histoire, vous, échoué, une colonie déserté, des phénomènes bien étranges et je ne vais pas trop en dire plus! Voilà la baseline du jeu, et ça envois je trouve. La forme est bonne, le fond par contre …

Si je suis un mec à causer que des graphismes Francis ?

Et bien, ils sont magnifique, on s’y croirait sérieusement. Les map sont assez grande (assez pour tourner en rond comme un mongolito, j’y reviendrais) avec pas mal de diversité, un très bon point. Le jeu peut tourner sur une petite configuration (genre i3) et ça c’est chouette car tout le monde ne possède pas forcément un avion de chasse, souvent c’est un avion de chiasse. Bref !

Le gros point fort de ce jeu (qui peut être négatif pour certains) est que le jeu est tout en noir et blanc. Bon, il existe bien une option pour mettre de la couleur, mais le jeu n'est pas pensé comme ça. Pour moi c'est beau des deux côtés.

Pour la musique, difficile de donner un avis sur un jeu sans musique. Par contre les sons (nature, ennemis, etc), l’ambiance sont top, on est dedans directement et les bruits des ennemis font bien flipper. Un cookie pour les développeurs donc.

Comment que ça se joue Francis ?

Un classique fps mais avec les armes de l’époque et les contraintes qui vont bien avec. Donc quand vous tirez au mousquet, vous devez ensuite remettre la poudre, balles et tasser le tout dans le bousin. Assez réaliste, ça met une certaine tension dans le jeu, surtout pendant les combats. Très sympa.

Thème : horreur mais plus la peur de mourir que le peur psychologique comme dans un Silent Hill. A vous de voir si c’est votre truc ou pas. Moi je trouve que passer le début qui fait bien flipper, le reste est assez soft quand même.

C’est du tout bon pour le moment Francis !

Et voici l’intelligence artificielle qui arrive, tel un orage pas content. Oula. Voilà le mot que je me suis dit. Le jeu flirte entre débile et OMG la magie. Parfois vous passez à côté d’un ennemi et il ne dit rien, et parfois il vous remarque à 500 mètres… Et une fois détecté, ils vont vous suivre sur toute la map, sans relâche jusqu’à votre mort (ou la leur). Ils arrivent d’ailleurs quasiment tous en ligne droite, ce qui vous permet de les aligner facilement… dommage ! Un jeu qui flirt donc souvent entre trop facile et trop difficile pour l’ia.

Le bestiaire est quant à lui assez maigre, vous en aurez très vite fais le tour. Il est compensé par une difficulté lié au dégât infligé par les méchants totalement improbable (ils cognent ultra fort). Vos premiers combat se résumerons surement à affronter un ennemis, et retourner vous soigner au village (boire de l’eau dans ce jeu, ça sauve la vie en effet). Oui c‘est triste.

L’Interface est simple et efficace. Pourtant les menus auraient peut-être pu être un peu moins épuré car parfois ce n’est pas très pratique mais rien d’insurmontable. Le système d’objet pour améliorer son perso est anecdotique, la chasse au loot est complètement inutile.

Et l’histoire dans tout ça, ce n’est pas le fort des jeux d’horreur Francis.

Classique, la fin est assez prévisible mine de mais j’en dis pas plus pour la surprise. Le jeu se déroule à bonne vitesse, mais ça reste bien classique comme dit plus haut. Peut-être que je suis blasé avec le temps à force de voir des séries et des jeux vidéos ignobles, je ne sais pas trop.

Mais alors pourquoi ce gros MAIS Francis ?

Le jeu n’est pas clair, il vous obligera souvent à faire moult et moult aller/retour sur la map, en cherchant comme un clandestin votre objectif. L’option écouter (VITALE) est, elle, intéressante mais assez mal utilisé, trop flou. Bref du bon gros pifomètre.

Comme dit plus haut, les ennemis peuvent être assez débiles mais en cas de combat, ils passent en mode magique, et un seul ennemi peut vous refaire les fesses sans soucis. Très mal dosé.

Pas assez d’indication, ou très flou. Vous allez tourner en rond longtemps pour trouver l’objet qui vous manque. Pour les chasseurs de succès : bon courage ! (Moi je suis bloqué à 90%, les deux derniers succès sont bugué, damn !)

Pour les anglophobes, le jeu sera également un gros souci je pense. Sans être une tache perso, certaines phrases tournées « à l’ancienne » reste pas facile à capter.

Le jeu est buguer ainsi que les succès. Néanmoins, les dév ont été très réactif et quelques jours après la sortie de leur bébé, une maj arrangeait une bonne partie des gros soucis (crash, bug collision, succès bugué etc). Une grosse partie est résolue mais une bonne part est encore présente. Wait and see so.

Donc un jeu à vous prendre Mais, surtout pas au prix fort. Il n’est pas mauvais, mais les points noirs du soft coulent littéralement toutes les très bonnes idées du bousin. Donc un petit studio à suivre de près pour la suite

Pas moyen de se balader en forêt sans se faire agresser par un mangeur de tacos !

Pas moyen de se balader en forêt sans se faire agresser par un mangeur de tacos !

Commenter cet article